Le renouveau du Gabon, l’application du programme du président bongo

La Conférence Internationale pour l'Afrique

Les vendredi 17 et samedi 18 février 2017.

La conférence internationale pour l’Afrique, un rassemblement qui s’articule autour de conférences animées par des institutionnels, des entreprises et autres acteurs qui agissent pour le développement de l’Afrique, sur le thème du développement durable des nations d’Afrique, des industries agroalimentaires, pharmaceutiques et biotechnologiques. Plus généralement sur le développement économique et sociétal africain et en présence de gouvernements.

Rendez-vous Vendredi 17 Février à 14H,  salle de conférence au village coopération économique et finance.

Mathias OTOUNGA

Mathias OTOUNGA OSSIBADJOUO, est un homme politique gabonais né le 22 février 1960 à Okondja. Il est ministre du Budget et des Comptes publics depuis le 2 octobre 2016. Membre du bureau politique du Parti démocratique gabonais (PDG), il fut ministre de la Défense nationale de septembre 2015 à octobre 2016. Né le 22 février 1960 à Okondja(province du Haut-Ogooué), Mathias Otounga Ossibadjouo fait ses études supérieures à l'Université Omar-Bongoainsi qu'à l'Université Mohammed-V de Rabat (Maroc). Il étudie également à l'École nationale des douanes de Neuilly-sur-Seine (France). Il travaille par la suite dans l'administration civile, où il occupe la fonction d'inspecteur principal des douanes. En 1975, il adhère à l'union des jeunes du Parti démocratique gabonais(PDG).

En 2006, il est nommé directeur général de la Caisse de stabilisation et de péréquation (Caistab), où il initie une politique de soutien à l'économie du cacao et du café. Par la suite, dans le cadre des élections présidentielles de 2009, il soutient Ali Bongo en créant l'association « Génération Ali Bongo Ondimba », regroupant les jeunes membres du PDG2,. Cette organisation, qu'il préside, continuera son action auprès des jeunes les années suivantes, aidant par exemple en 2012 des lycéens en dispensant des cours gratuits pour les préparer au baccalauréat. Le 21 février 2013, il est nommé directeur adjoint du cabinet du chef de l'État, Ali Bongo. La même année, il entre au bureau politique du PDG, devenant chef du parti dans son département natal, le Sébé–Brikolo. Enfin, le 11 septembre 2015, à la faveur d'un remaniement, il est nommé ministre de la Défense nationale dans le gouvernement de Daniel Ona Ondo, succédant ainsi à Ernest Mpouho. La passation de pouvoir a lieu le 15 septembre. Le 25 avril 2016, à la suite de critiques envers l'armée l'accusant, dans un contexte d'élection présidentielle proche, de n'agir que pour défendre le pouvoir en place et non les intérêts de la population, il rappelle que l'armée doit être neutre et déclare notamment : « Autant nous disons aux militaires qu’ils doivent rester en dehors de la politique, autant nous disons aux politiciens qu’ils doivent laisser les militaires travailler tranquillement ». Après la réélection contestée d'Ali Bongo à la tête du pays, Mathias Otounga Ossibadjouo change de portefeuille le 2 octobre 2016 et est nommé ministre du Budget et des Comptes publics dans le nouveau gouvernement d'Emmanuel Issoze Ngondet, succédant ainsi à Christian Magnagna.

Le renouveau du Gabon, l'application du programme du président bongo

Facebook
Twitter
Visit Us
LinkedIn
YouTube