Erwan DAVOUX

Erwan DAVOUX

" La politique de François Hollande vis-vis de l’Afrique se sera étroitement cantonnée à la seule sphère sécuritaire sans vision politique concomitante. Sur la gouvernance, les nouvelles technologies, l’éducation, l’agriculture, la santé, la création artistique… que fait la France sinon rester décevoir les attentes, faute de volonté, de courage ou de moyens ? La francophonie est un bon exemple : nous ne défendons plus notre langue commune avec militantisme.
Par crainte d’être accusés de ressusciter la Françafrique, rien ne se fait plus sans se faire accompagner par nos partenaires européens. Or la France n’a ni honte, ni peur de ce qu’elle est. Elle doit retrouver son verbe. Il y a grand besoin de rebilatéraliser nos relations.
Erwan Davoux, Candidat les Républicains pour la 9ème circonscription des Français de l’étranger (Afrique de l’Ouest et Maghreb)"

"Né le 19 janvier 1972 à Tunis (3ème génération en Tunisie), j’ai effectué ma scolarité jusqu’au baccalauréat au Lycée français de La Marsa.
Diplômé de l’IEP de Paris (section service public), je suis également titulaire d’un certificat de Langues et Civilisations Orientales de l’INALCO (département d’études arabes).
Fonctionnaire aux ministères de l’Intérieur (Direction des libertés publiques) puis de la Défense (Chef du pôle Proche et Moyen-Orient), je deviens en 2008 secrétaire général de la Fondation « Prospective et Innovation », fondation reconnue d’utilité publique et présidée par Jean-Pierre Raffarin. Chargé de mission pour la Francophonie puis le monde arabe à la présidence de la République (2010-2011), je quitte ensuite l’Élysée pour devenir conseiller diplomatique et responsable des relations internationales du secrétaire général puis président de l’UMP (2011-2015).
Le 18 juin 2012, je décide de démissionner de la fonction publique pour deux raisons : je ne souhaite pas servir le nouveau pouvoir et je considère qu’il est logique de ne pas conserver la qualité de fonctionnaire lorsque l’on s’engage définitivement en politique.
J’ai été officiellement investi candidat LR aux élections législatives en juin 2016 pour cette circonscription qui comprend 16 pays : Algérie, Burkina Faso, Cap-Vert, Côte d’Ivoire, Gambie, Guinée, Guinée-Bissau, Liberia, Libye, Mali, Maroc, Mauritanie, Niger, Sénégal, Sierra Leone et Tunisie.
J’ai rejoint l’équipe de campagne d’Alain Juppé au début de l’année 2015 en tant que responsable des Français établis hors de France où j’avais pour mission de coordonner la centaine de comités de soutien à Alain Juppé dans le monde et de préparer un programme qui leur est spécifiquement dédié."

Facebook
Twitter
Visit Us
LinkedIn
YouTube